Les nouveaux totems



Une exposition autour des nouveaux centres de fascinations qui nous proviennent tout droit de la culture urbaine et du rapport à l’objet qui lui est propre. Ainsi, tantôt ce rapport est étroit, voir trop étroit (smartphones), tantôt c’est au contraire la distance qui nous sépare de l’objet qui est moteur d’intérêt. Des tours de relai téléphonique (qui surplombent avec défiance la ville dans un silence religieux) jusqu’aux complexes ferroviaires (dont le seul lien que l’on tisse avec eux ne dure que le temps d’un passage de wagon), les objets de la ville nous apparaissent de plus en plus comme étant les nouveaux représentants de notre ère : divinement incompréhensible.

Contenu : photographie, scénographie, interactivité, audiovisuel

Fond d’exposition : productions personnelles + appel à contribution

Format : vernissage/soirée + 4 week-ends d’exposition